Destitution de Trump, la manipulation continue

Suite à « l’invasion » du congrès par des patriotes américains, une nouvelle procédure de destitution (impeachment) de Trump a été initiée. Trump et ses avocats demandent un arrêt de la procédure, celle-ci étant une manipulation des démocrates sans fondement.

En effet, si Trump n’est plus président des USA, un « impeachment » lui interdirait de se présenter en 2024 à une nouvelle élection présidentielle.

article Le Telegramme.fr

Accusations falacieuses

On reproche à Trump d’avoir tenté un coup d’état le 6 janvier dernier, lorsque quelques patriotes sont entrés au Capitole. Ces derniers n’ont fait que manifester leur révolte face aux soupçons de fraudes démocrates. Les citoyens ont le droit d’entrer au Capitole et ils n’ont pas fait preuve de violence. Beaucoup moins que le mouvement « Black Lives Matter« , mouvement pourtant encensé par les médias dominants. Le « 2 poids 2 mesures » continue.

Comparer cette invasion de citoyens exaspérés par la fraude à un coup d’état est une manipulation médiatique inacceptable. Ashli Babbitt, la supportrice de Trump abattue le 6 janvier au Capitole par la police restera dans l’oubli. C’est une patriote blanche américaine, ancienne militaire. Sa vie compte donc moins qu’un criminel multirécidiviste, noir toxicomane et acteur porno comme George Floyd…

Ashli Babbitt, ancienne militaire tuée par la police au Capitole le 6 janvier 2021, tombée dans l’oubli

Entre une patriote et un criminel, les médias choisissent le criminel. Que choisissent-ils entre la vérité et le mensonge ? Aussi bien pour les élections américaines que pour le COVID, mais aussi pour de nombreux autres sujets je pense que nous avons tous la réponse…

George Floyd, délinquant multirécidiviste, toxicomane et ancien acteur porno, héros des médias

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *