La manipulation Black Lives Matter

Après les mensonges et les manipulations liées au CORONAVIRUS, un nouveau sujet occupe le devant de la scène médiatique. Le mouvement Black Lives Matter est pourtant une nouvelle énorme manipulation, orchestrée par « l’État-Profond« .

L’affaire George Floyd

George Floyd, noir américain, est décédé le 25 mai 2020 lors de son arrestation par des policiers. Il a été étouffé notamment par un policier blanc, Derek Chauvin, qui a maintenu une pression sur le cou de Floyd pendant plus de 8 minutes, malgré les plaintes de ce dernier qui expliquait ne pas pouvoir respirer. L’affaire a été suffisamment relayée par tous les médias pour que nous n’ayons pas besoin de revenir dessus ici.

Les policiers vont être jugés mais le fait qu’ils aient commis des fautes ne semble cependant faire aucun doute. Notamment, le comportement de Chauvin parait indéfendable et sa condamnation inévitable. En aucun cas le but de cet article n’est de défendre Chauvin ou tout autre violence policière illégitime. En revanche nous allons voir en quoi le mouvement « Black Lives Matter » récupère cet évènement malheureux pour manipuler l’opinion à grand renfort de mensonges dans les domaines historiques et sociaux et avec l’appui de l’état-profond et des médias.

Qui était George Floyd ?

Même si cela ne justifie en rien ce qui lui est arrivé, il est tout de même intéressant de savoir qui était George Floyd. Il s’avère que ce dernier n’était pas un enfant de cœur, c’est le moins que l’on puisse dire… Cette homme avait en effet commis de nombreux délits et crimes. Il avait plusieurs condamnations à de la prison ferme, notamment pour trafic de drogue, braquage et vol à main armé. Il s’est notamment « illustré » en menaçant sa victime, une femme enceinte, en lui plaçant son pistolet sur le ventre. Celui que ses amis qualifient de « gentil » et qui est peint sur les murs des villes du monde entier avec des ailes d’anges a posé le canon d’une arme sur le ventre d’une femme enceinte. Un vrai saint… Le jour de son arrestation, des commerçants l’accusaient de les avoir payés avec de la fausse monnaie. D’où l’intervention de la police de Minneapolis, avec le résultat que l’on sait malheureusement. Il faut cependant admettre que si on ne respecte pas la loi, on a plus souvent à faire avec la police. Si on est souvent arrêté par la police, on augmente statistiquement ses « chances » d’être victime d’une bavure.

Le policier Derek Chauvin et George Floyd

Accident ou crime raciste ?

Il nous faudra attendre les conclusions du procès des policiers pour en savoir plus. Il semble cependant évident que ce n’est pas un accident mais un homicide. Homicide probablement involontaire, Chauvin se sachant filmé au moment des faits. La motivation était-elle raciste ? Nous n’aurons probablement jamais la réponse, seul Chauvin peut y répondre. Ce n’est évidemment pas à exclure. Mais même si Chauvin avouait sa motivation raciste, cela justifie-t-il le mouvement « Black Lives Matter », ses revendications et ses débordements ?

Poste de police en flammes à Los Angeles
Commerce en flammes en marge de manifestations BLM aux USA
Incendie de Minneapolis par des manifestants « Black Lives Matter »

Y a-t-il des policiers racistes aux États-Unis ? Bien sûr que oui. Ce racisme de la police est-il systémique ? Bien évidemment non. Des bavures policières arrivent dans tous les pays du monde, même ceux avec une forte homogénéité raciale.

La réalité de la criminalité aux USA

Les États-Unis autorisent les statistiques ethniques (ou raciales). Selon le recensement de 2010 il y a aux USA :

  • 64% de blancs
  • 16% d’hispaniques
  • 13% de noirs
  • 7% d’asiatiques et autres

On constate aussi que majoritairement les crimes sont perpétrés au sein de la même communauté. Les victimes de criminels blancs sont majoritairement des blancs, et les victimes de noirs sont des noirs. Les crimes sont principalement intracommunautaires.

Cependant il est intéressant d’étudier les crimes intercommunautaires. Prenons une étude menée de 2000 à 2010 aux USA, reprise notamment par le journal Le Monde. Il apparait nettement que bien que les noirs-américains ne représentent que 13 % de la population, ils commettent presque autant de crimes que les blancs pourtant presque 5 fois plus nombreux ! Proportionnellement, le risque pour un noir d’être arrêté par la police est beaucoup plus élevé que pour un blanc. Avec le risque que l’interpellation se passe mal, même si cela est malheureux et doit être évité et sanctionné.

La manipulation Black Lives Matter

S’il est légitime que les noirs américains (et les autres) demandent des comptes et exigent des sanctions contre les policiers fautifs, les débordements sont inacceptables. Même s’il était prouvé que Chauvin est raciste, les autres policiers blancs et les blancs en général n’ont pas à s’excuser de fautes qu’ils n’ont pas commises. Le mouvement BLM va jusqu’à reprocher aux blancs d’être des descendants d’esclavagistes. Or ils ne sont pas responsables de ce que leurs ancêtres ont fait il y a plusieurs siècles. D’autant plus que beaucoup de blancs descendent de colons arrivés après cette période. De la même manière, tous les noirs ne descendent pas d’esclaves…

Un des nombreux lynchages de blancs au cri de « Black Lives Matter »

Est-il normal d’incendier des Églises et des commissariats, brûler des commerces parce que le patron est blanc ? Tout cela au nom de l’anti-racisme ? A-t-on le droit d’exiger que des gens s’agenouillent par ce qu’ils sont blancs et donc supposé coupables de racisme ? Black Lives Matter ou All Lives Matter ?

Excellente vidéo Youtube de Greg Toussaint sur le sujet BLM

Beaucoup de voix s’élèvent pour dénoncer les dérives de ce mouvement, y compris chez des noirs américains ou d’autres noirs dans le monde. Nous vous proposons donc ici quelques vidéos mais vous pourrez en trouver des centaines d’autres.

Stéphane Édouard sur George Floyd, « je suis noir mais je ne suis pas George Floyd »
Soutien à TRUMP de certains membres de la communauté noire américaine

Nouvelle attaque des mondialistes contre Trump

L’état-profond, avec l’appui des médias sous contrôle, a déjà largement manipulé l’épidémie de Coronavirus pour s’en prendre aux nations en général et à Trump en particulier. Les mensonges sur cette crise sanitaire deviendront évidents même pour le plus grand nombre. Il fallait donc trouver un autre sujet de division pour faire diversion et empêcher la réélection du président Trump. La stratégie de l’oligarchie mondialiste ne change pas et après avoir exploité la peur des gens face au COVID ils attisent la haine raciale et créent le désordre. Selon de nombreux observateurs, le milliardaire George Soros serait derrière tout ça. Il financerait le mouvement BLM mais aussi la famille Traoré en France. Nous reparlerons de ces derniers dans un futur article sur Qanon-FR .com.

Trump vs Soros, réveil des nations ou victoire des mondialistes ?
Soutenez Qanon-FR, visitez notre boutique

Voir également sur le sujet :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *