Trump nomme la conservatrice Amy Coney Barett à la Cour Suprême, les démocrates enragent !

Le président américain Donald Trump nomme la juge conservatrice Amy Coney Barett à la Cour suprême des États-Unis. Cette catholique pratiquante, âgée de 48 ans et mère de 7 enfants, est une juriste expérimenté politiquement classée à droite. Cette nomination doit être validée par le Sénat. Ce dernier ayant une majorité républicaine, cela devrait être une formalité malgré l’appel de Joe Biden à rejeter la candidate.

Donald Trump et la juge Amy Coney Barett

Une juge « ultra-conservatrice » selon les médias politiquement corrects

Catholique pratiquante et mère de 7 enfants (dont 2 haïtiens adoptés), la juge Barett excite les critiques des démocrates et des médias bien-pensants. Au lieu de reconnaitre ses compétences et son expérience dans le domaine du droit, on la qualifie d’ « ultra-conservatrice » voire réactionnaire. Peut-être nous dira-t-on bientôt qu’elle est néo-nazie parce qu’elle aime son pays et qu’elle est choisie par Trump… Évidemment elle tranche avec la juge qu’elle remplace à la Cour suprême, Ruth Bader Ginsburg. Cette dernière, décédée à l’âge de 87 ans, originaire d’une famille de juifs russes, était connu comme féministe et pro avortement. Elle est donc qualifiée de « progressiste » en opposition à sa remplaçante catholique « ultra-conservatrice »… Malheureusement pour les bien-pensants supporter de Black Lives Matter on ne pourra pas accuser la juge Barett de racisme, elle qui a adopté deux enfants haïtiens…

Biden demande au Sénat de ne pas valider cette nomination

Le candidat démocrate Joe Biden, « sleepy Joe » comme l’appelle Trump s’est donc réveillé pour s’opposer à cette nomination. Le Sénat à majorité républicaine devrait pourtant valider ce choix. On ne voit d’ailleurs pas pourquoi il faudrait attendre les élections. Ce n’est pas la Cour suprême qui va élire le président, mais 538 grands électeurs élus par le peuple américain.

Trump réclame un contrôle anti-dopage de Biden avant le débat de mardi

Le débat pré-électoral télévisé aura lieu mardi 29 septembre entre les 2 candidats. Biden étant un habitué des endormissements en direct, Trump réclame un contrôle anti-dopage du démocrate avant son passage à la télé. Une déclaration choc de plus du président américain qui promet un débat d’anthologie, n’en doutons pas… Vivement mardi !

Vidéo RT en cliquant ici.

COVID19 : le professeur Toussaint dénonce les erreurs et les mensonges politico-médiatiques.

Aujourd’hui 16 septembre 2020, sur Sud-Radio, le professeur Jean-François Toussaint dénonce les erreurs et les mensonges politico-médiatiques concernant le CORONAVIRUS. Inutilité du confinement, stupidité du masque dans la rue, incompétence du conseil scientifique et de l’OMS, inefficacité des modèles mathématiques… Tout y passe… Le Pr. Toussaint persiste et signe, vidéo à regarder absolument et à partager massivement !

Le Pr. Toussaint dénonce les manipulations liées au COVID sur Sud Radio, vidéo YouTube

Vraie épidémie mais réaction disproportionnée

Le Pr. Toussaint, tout comme ses collègues Raoult, Perrone et bien d’autres ne nient pas la réalité de l’épidémie. Ils constatent juste qu’elle est terminée et que la surmortalité d’un peu plus de 100.000 morts en 2020 pour toute la population européenne, ne justifie pas le blocage de l’économie. La comparaison avec la grippe espagnole de 1918 ou pire avec la peste noire du moyen âge n’a aucun sens. Terroriser la population est une erreur, la peur étant très mauvaise conseillère.

L’exemple de la Suède

Le Pr. Toussaint revient sur l’exemple de la Suède. Ce pays n’a jamais confiné et n’impose pas le port du masque. Les décès n’atteignent pourtant que 8% des prévisions des modèles utilisés par l’OMS. CQFD…

Morts collatérales de cette gestion catastrophique

Absences de soins en EHPAD, isolement des personnes âgées, soins reportés, suicides, faillites… Les conséquences immédiates et à moyen terme feront plus de morts que le virus lui même.

Tous ces sujets et beaucoup d’autres à voir dans la vidéo de Sud Radio sur YouTube

À voir également sur QAnon-FR

Soutenez-nous en visitant notre boutique

Professeur PERRONNE sur le COVID : manipulation de « Big Pharma » et du gouvernement.

Le professeur Christian Perronne, infectiologue à l’hôpital Poincaré de Garches, dénonce la manipulation autour du COVID. Invité sur RMC le 31 août dernier, il accuse sans détour le gouvernement et l’industrie pharmaceutique ou « Big Pharma », de mentir à la population pour défendre leurs intérêts personnels. Qanon-FR vous invite à regarder la vidéo ci-dessous intégralement !

vidéo YouTube, RMC le 31/08/2020

Big Pharma, Bill Gates, Gilets Jaunes et le virus…

Comme beaucoup d’autres spécialistes, Perronne persiste et signe sur le COVID : il n’y a plus d’épidémie ! Il confirme l’efficacité du traitement de Raoult à base d’hydroxychloroquine et dénonce la stupidité de l’obligation du port du masque, en particulier à l’extérieur. Selon lui on nous ment. Lorsqu’on lui demande sur le plateau pourquoi on nous mentirait, sa réponse est claire.

Selon lui cette épidémie arrange le gouvernement qui craint les manifestations des gilets jaunes. Un appel à manifester est en effet lancé pour le 12 septembre, le COVID donne donc une excellente raison d’interdire ce mouvement.

Toujours selon lui, l’autre grand gagnant est le lobby pharmaceutique, autrement appelé par les initiés « Big Pharma ». Les grandes compagnies ont investi de grosses sommes dans la recherche d’un vaccin et souhaitent un retour sur investissement. Quoi de mieux qu’une population apeurée pour imposer un vaccin obligatoire à des milliards d’habitants. Pour des milliards d’euros de bénéfices dans les poches de Bill Gates et de ses amis…

Il rejoint donc l’analyse faite notamment par Robert Kennedy Jr. dans son discours de Berlin le weekend dernier, déjà évoqué sur QAnon-FR.

Accusation de complotisme

Bien évidemment l’accusation de complotisme ne s’est pas faite attendre. Plutôt qu’opposer des arguments scientifiques, mis à part quelques études biaisées comme la fameuse fraude du Lancet, on ressort le bon vieux complotisme… Le professeur Perronne a cependant gardé son calme et répondu avec brio à toutes ces attaques.

Certains journalistes et chroniqueurs doivent manifestement avoir un intérêt à nier l’évidence. Mensonge ou incompétence ? Comme pour nos politiques la question se pose.

Livre du Pr. Perronne sur la gestion du COVID :

En plus de l’arrogance et de l’incompétence évoquée sur la couverture de son best seller, Perronne semble maintenant ajouter le mensonge et la manipulation à la liste de ses reproches.

Vers un réveil de la population ?

Dans beaucoup de pays comme an Allemagne donc ou encore au Québec, les gens manifestent contre le port du masque obligatoire. Grace notamment à Internet, de plus en plus de citoyens ouvrent les yeux sur ces mensonges politico-médiatiques. Certains journalistes aussi commencent à s’interroger, comme Pujadas qui ne comprend pas l’utilisation de nouveaux indicateurs pour classer les départements en rouge…